Critique d’album : Protokult – No Beer in Heaven (2014) ProtokultNo Beer in Heaven
Tracklist:
  1. Get Me a Beer
  2. Heaven Cast Me Out
  3. My Father's Word
  4. Flight of the Winged Hussar
  5. Sol Intention
  6. Edge of Time
  7. Sanctuaries
  8. Desert Scourge
  9. Gorale
  10. Summer's Ode
  11. Razhival Okovi Perun (Perun has shattered the shackles)
  12. Water of Life

Details


Genre : ,
Label :
Pays :
Format : ,
Date : 2014/08/08

Pour ceux qui ne connaissent pas le groupe, Protokult est une formation folk / pagan metal de Toronto. Bien qu’il ait conservé le même noyau guitare, basse et batterie depuis sa création en 2003, le groupe a été un lieu de passage pour de nombreux musiciens, en particulier des chanteurs, claviéristes et autres. Le groupe est devenu plus visible au cours des dernières années grâce à la parution d’un premier album en 2010, Ancestral Anthems, puis à un maxi intitulé Marzena, paru l’année suivante. No Beer in Heaven est le nouveau chapitre dans la discographie du groupe.

Ce jalon du groupe se construit sur les forces de son prédécesseur Marzena. On y retrouve les mêmes forces: le grognement festif de Drozd et l’excellente voix folklorique de Ekaterina. Il y a toujours cette collection de claviers, de flûte et autres tonalités folkloriques avec lesquelles je suis moins familier, intégrés à une solide base de lourdes guitares, basse et batterie. Comme sur son prédécesseur, la production de No Beer in Heaven est excellente : on y entend tout, des basses fréquences pleines de viande que nous sommes venus à espérer d’un album metal, jusqu’aux touches plus délicates de notes exotiques, ainsi que les voix placées au premier plan. Du point de vue musical, No Beer in Heaven est fait des meilleurs ingrédients.

Si la forme demeure semblable, il y a toutefois un changement profond au niveau du fond. Tandis qu’Ancestral Anthems contenait ce froid et distant accent de black et pagan metal qui n’était pas sans rappeler Manegarm, les riches textures de Marzena amenaient Protokult plus près des groupes de folk et de pagan metal internationaux tels qu’Arkona et Skyforger. C’était là une excellente évolution stylistique où l’ajout d’éléments folk n’était jamais un compromis à la profondeur et au sérieux des thèmes employés par le groupe. No Beer in Heaven est un pas dans une autre direction: alors qu’on a toujours retrouvé quelques éléments de camaraderie et de thèmes festifs sur les précédents albums, ceux-ci prennent d’assaut le nouvel album, éclipsant du même coup le côté plus sombre et plus agressif qui caractérisait le visage pagan metal du groupe.

Tel le début et la fin à une soirée bien arrosées où des histoires de guerre sont racontées derrière les murs d’une taverne, l’album débute avec la légère “Get Me a Beer” et se termine avec la puissante ”Water of Life”. Entre les deux, on trouve quelques chansons épiques comme “Flight of the Winged Hussar” (avec ses accents power metal), “Edge of Time”, “Desert Scourge” et “Gorale”. À mon sens, c’est à ce moment, tandis qu’on est plongé au cœur de l’album, que ce dernier révèle ses plus grandes qualités. Je comprends la popularité grandissante pour le folk metal joyeux et la vague de pirate metal, mais je trouve que les inspirations bavaroises sur No Beer in Heaven ramollissent le groupe par rapport à ce qu’il est capable de faire.

No Beer in Heaven contient deux chansons bonus – la première est une pièce ‘dance’ que j’ignore à chaque écoute de l’album, la seconde est un jam reggae comique. Le livret du CD contient les paroles et une sélection de jolis croquis et peintures, en plus d’une photo de groupe, ce qui fait de cet album un bon investissement en format physique si vous aimez ce que vous entendez.

Malgré mes sentiments partagés par rapport au troisième album de Protokult, celui-ci possède de réelles qualités qui hors de tout doutes seront appréciées par plus d’un métalleux et figurera comme trame sonore à une soirée de débauche ou deux, car il a de quoi plaire à un vaste public.

Allez l’écouter et voyez par vous-mêmes.

 

Ce message est également disponible en : Anglais



No Response

Laisser un commentaire


Pas de commentaire..

Laisser un commentaire

*