Condensé musical : Norilsk, Monobrow

Amateurs de My Dying Bride, de Paradise Lost et de death-doom mélodique en général, tendez l’oreille à Norilsk, un nouveau groupe qui nous provient de Gatineau/Ottawa. La formation mélange la pesanteur lente du doom avec le grain sale et hypnotique du sludge, le tout dans un format minimaliste saupoudré de mélodie. Le premier maxi de Norilsk comprend la pièce titre, “Japetus”, extraite de l’album à venir, de même qu’une reprise de “Negatron” de Voivod, ainsi que la pièce ”Potsdam Glo” ci-haut. Alors que les deux premières pièces ont été mixées par Mike Bond au studio Bond Cave à Ottawa (Dissentient, Loviatar, Signs of Chaos), celle dernière a été mixée par Jean-Philippe Latour au studio En-Phase, à Montréal (Paroxysm, Talamyus, Kintra). Sortie prévue le 22 juillet en format CD ici :

norilskdoom.bandcamp.com/

 

Le trio stoner Monobrow nous présentait récemment son tout nouvel album Big Sky, Black Horse. Continuant l’aventure, le groupe ottavien nous revient avec possiblement son meilleur album à date. Toujours instrumental et encore une fois enregistré par Yogi Granger et masterisé par Mike Bond, nous sommes en terrain familier. Le fuzz coule à flot, la musique se compresse et se relâche comme les pistons d’un moteur bien huilé. Avec plusieurs pièces plus rapides que par le passé et des compositions plus diversifiées, c’est assurément l’album le mieux ficelé et le plus accessible du groupe. Par moments on pense à Rush (“Ancient Arctic Wanderer”), ailleurs on nage en plein univers Black Sabbath (“These Mountains Don’t Want Us Here”), mais toujours l’album conserve une personnalité bien distince. À découvrir et à télécharger sans plus tarder :

monobrowmanband.bandcamp.com/

Ce message est également disponible en : Anglais



No Response

Laisser un commentaire


Pas de commentaire..

Laisser un commentaire

*