Condensé musical : Outrage AD et Gorelust

_News - OutrageADC’est cette semaine que l’on apprenait le retour de Outrage AD, groupe culte de l’Est de l’Ontario. Groupe chrétien extrême né de la vague de death metal du début des années 1990, le groupe mélangeait à la fois le death et le thrash, non sans rappeler Mortification. Auparavant sous le nom de Outrage, le groupe a ajouté un “AD” pour le différencier des autres groupes du même nom, dont celui de Montréal. Outrage AD est né il y a vingt ans et se trouvait au centre de la scène métal underground de Gatineau/Ottawa au milieu des années 1990, avec des groupes comme Mid-Evil. Différents démos avaient été mis en circulation à cette époque, en cassette bien sûr, mais le groupe n’avait jamais poussé l’aventure jusqu’à enregistrer un véritable album complet. C’est donc 20 ans plus tard qu’il a décidé d’aller enregistrer la batterie au studio Apartment 2 Recording (Topon Das, Fuck the Facts), pour ré-enregistrer certains ‘classiques’, mais également certaines anciennes chansons inédites et nouvelles. Espérons une sortie d’album en 2014 pour Outrage AD.

Pour vous donner une idée du vieux matériel: http://www.reverbnation.com/outragead

_News - Gorelust

Restons sur le thème du old school death metal. Gorelust, groupe de Rimouski, nous présentera cette année We are the Undead, la suite logique au précédent album Reign of Lunacy, paru il y a 19 ans et ré-édité par PRC Music en 2012. La superbe pochette de Andrey Kroms ci-haut, en plus d’être un clin d’oeil à Reign of Lunacy, devrait vous donner un aperçu de la brutalité du death metal de Gorelust. Sur sa page Facebook, le groupe nous donne l’eau à la bouche avec des titres tels que “Entering the Killfest”, “Rape the Rapist” et “Penetrating the Weak”. Le groupe devrait entrer en studio prochainement, dans l’objectif de faire paraître We are the Undead à la fin de 2014.

Pour écouter Reign of Lunacy: http://prcmusic.bandcamp.com/album/gorelust-reign-of-lunacy-cd

 

Ce message est également disponible en : Anglais



No Response

Laisser un commentaire


Pas de commentaire..

Laisser un commentaire

*